ELECTIONS PRESIDENTIELLES AU BENIN : DE GROSSES CHANCES POUR BIO TCHANE

Publié le par Gillos de SOUZA

        ABT  En lice pour les élections présidentielles au Bénin, Abdoulaye Bio TCHANE  est un candidat à ne pas négliger. En venant dans cette lutte acharnée, l’ex-président de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) peut croire en une probable victoire finale. Sa démission de la tête de la BOAD démontre d’ailleurs tout son engagement. Si l’ex-ministre des finances de Matthieu KEREKOU est allé jusqu’à ce point, c’est qu’il compte surement sur ses chances.

 

          Abdoulaye Bio TCHANE, surnommé ABT est plus que jamais dans la course au fauteuil présidentiel dans son pays. En démissionnant de la tête de la BOAD le Vendredi 11 Février  dernier après la validation de sa candidature par la Cour Constitutionnelle, ABT n’a qu’un seul objectif : décrocher les clés de la Marina quelque soit le prix à payer malgré le fait qu’il ne soit pas si expérimenté en politique au Bénin.                                                             

       Considéré comme un outsider de taille, ABT comme on le surnomme est un candidat à prendre au sérieux au regard de la personne de l’homme : homme calme, peu loquace, mais travailleur. Ses nombreuses fonctions antérieures démontrent bien toutes ses qualités d’homme dynamique et combattif. De son poste d’ex-ministre des finances sous KEREKOU à son poste de Président de la BOAD en passant par sa haute fonction de Directeur-Afrique du Fonds Monétaire International, il a bien la trempe d’un économiste avéré et expérimenté.              

        En action depuis plusieurs mois, Abdoulaye Bio TCHANE a réussi à faire connaître son nom. Ses descentes dans les mosquées et autres lieux publics ajoutées au travail que font ses collaborateurs sur le terrain ont très vite rehaussé sa côte de popularité. Soutenu par des honorables députés, anciens parlementaires de la mouvance dont les honorables Wallis ZOUMAROU,  André DASSOUNDO… ABT peut compter sur une bonne partie de la population béninoise. C’est ce qui fait d’ailleurs de lui le troisième prétendant sérieux après Maître Adrien HOUNGBEDJI et Boni YAYI, le président sortant.

      Pour atteindre son objectif, ABT mise sur la jeunesse qui représente près des 2/3 de la population béninoise. Cette jeunesse béninoise, livrée au chômage après  formation et oubliée en grande partie par les politiques reste donc un électorat important sur lequel compte s’appuyer ABT. Pour lui, la jeunesse doit donner un carton bien rouge à l’ancienne classe  politique (y compris le pouvoir en place) qui a déjà fait ses preuves. Mais l’autre chose qui représente un sérieux avantage pour lui reste la déception qui germe encore dans les cœurs de plusieurs Béninois, déception laissée par  le régime Boni YAYI avec comme exemple le scandale social ICC SERVICE et le passé quelque peu sombre des ténors de l’Union fait la Nation et leur candidat. Certains Béninois n’ayant pas encore pansé leurs plaies pourraient donc sanctionné ces anciens qui ont déjà d’une manière montré à quel point ils peuvent contribuer au développement du Bénin, pour se rabattre sur une nouvelle tête  qui n’est rien d’autre que celle d’Abdoulaye Bio TCHANE.                     

       A tout ceci s’ajoute l’électorat important du Nord-Bénin qui constitue également un appui plus que certain pour Bio TCHANE, vues ses origines ethniques. Une réalité qui serait un souci majeur pour le président sortant (Boni YAYI) qui sait désormais qu’il a un sérieux adversaire dans la course aux suffrages dans la partie septentrionale du pays. Tout ceci présage d’un grand espoir pour ABT même si rien n’est encore fait.                                       

     De toutes les manières, une probable élection d’Abdoulaye Bio TCHANE ne devrait pas en son temps étonner les Béninois ni créer en leur sein des frustrations, car Boni YAYI l’actuel président en 2006 est venu de la même manière, dans les mêmes conditions et curieusement du même secteur, c’est-à-dire la BOAD. Les autres candidats sont donc avertis et le suspens reste donc entier !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article