ELECTIONS PRESIDENTIELLES 2011 AU BENIN : LE REPORT DES ELECTIONS

Publié le par Gillos

 Comme on pouvait le présager, les élections présidentielles de Février 2011 sont reportées. Cette décision a été prise hier en conseil des ministres  par le Président de la République Boni YAYI.

 

        Ce report des élections présidentielles au Bénin fait suite à plusieurs inquiétudes ; en démontre la rencontre le Mercredi passé du Président de la Commission Politique de Supervision de la LEPI, Arifari BAKO avec le Chef de l’Etat. Le président de la Commission Politique de Supervision de la Liste Electorale Permanente Informatisée (CPS-LEPI) était en effet allé faire part au Président de la République des nombreuses difficultés qui jalonnent le processus de la réalisation de la liste électorale permanente informatisée, une liste devant être utilisée pour le compte des élections préalablement prévues pour le 27 Février prochain. En réalité, à moins d’un mois de la tenue des élections, la CPS-lepi et la MIRENA (Mission Indépendante pour le Recensement National Approfondi) rencontrent assez de difficultés dans l’accomplissement de leur mission. Au nombre de ces difficultés, on peut citer l’incrédibilité de la liste jusque là établie, vu la non-concordance entre les noms enregistrés et leurs photos ; la non-concordance entres les noms enregistrés et leurs arrondissement d’appartenance ajouté à l’épineux problème des nombreux Béninois qui n’ont pas pu être enrôlés et dont les voix ne cessent de monter. Eu égard à tous ces soucis à quelques jours de l’échéance, Arifari BAKO n’a pas caché au Chef de l’Etat l’exigence du report des élections.

        Au vu donc de la nécessité, le Chef de l’Etat, le Président Boni YAYI a au cours d’un conseil des ministres renvoyé la tenue des élections présidentielles à la date du 06 Mars 2011, ceci après une concertation  décisive avec les partenaires internationaux avec en tête le PNUD (Programme de Nations Unies pour le Développement). Pendant ce temps les membres de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) devraient tenir une rencontre à ce jour pour le réaménagement du calendrier électoral déjà établi.

        Reste à savoir si cette prorogation d’une semaine suffira à la MIRENA et à la CPS-lepi de Arifari BAKO pour la réalisation de cet outil électoral qui faut-il le rappeler fait déjà l’objet de contestation d’une partie de la classe politique béninoise notamment l’opposition.

         En attendant le 06 Mars, le peuple béninois retient son souffle et croise les doigts pour le respect scrupuleux de la constitution ; ce qui passe par la tenue à bonne date des élections dans la transparence et la paix.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article